top of page
  • Fabien Genet

Question orale sur le loup

Lors de la séance de questions orales du 4 juillet, j’ai interpellé le Gouvernement sur les multiples attaques du loup en Saône-et-Loire depuis plus de trois ans.


Avec une augmentation estimée de 20% du nombre de spécimens par ans, la régulation de cette population n’est plus garantie et le nombre de tirs de prélèvement, déterminé par des comptages de l’OFB, s’avère sous-estimé.

Depuis 3 ans, la souffrance des éleveurs et la colère de tout un territoire perdure et j’ai souhaité demander au Gouvernement une reconnaissance de la spécificité de la topographie bocagère de Saône-et-Loire qui la rend non protégeable et fait de la cohabitation du loup et de l’élevage une véritable utopie.




コメント


bottom of page